Cinema |  Television |  Hippisme |  Horoscope |  Magazine | 

Magazine

ARGENT & DROIT

Le renoncement aux soins, un phénomène d'ampleur combattu par la Sécu

med-e130540771e23d1574489e3b6aa13767cb423c04.jpeg
©iStock / Citypresse

Après les vacances et les loisirs, c'est le plus souvent la santé qui pâtit d'une situation financière difficile. À tous ces Français qui évitent de voir un médecin pour faire des économies, l'Assurance maladie va bientôt proposer un accompagnement sur-mesure.

med-eff5fa1de796cb0a5c021ce0287663c0499c2d82.jpeg
©iStock / Citypresse

Retarder au maximum un rendez-vous chez le médecin pour attendre d'avoir sa paie, ça arrive bien plus souvent qu'on ne le pense. Pire, certains laissent traîner une rage de dents ou des maladies pendant des semaines, voire des mois, faute de pouvoir payer la facture !

med-574558a740b0c4488995fe4e274254090908cf1f.jpeg
©iStock / Citypresse

Des aides à disposition

Plus d'un quart des assurés renonceraient à se soigner en raison, essentiellement, d'un reste à charge trop élevé, d'après une récente étude menée dans dix-huit départements par l'Observatoire des non-recours aux droits et aux services (Odenore). Déjà, en 2016, le baromètre du Secours populaire indiquait que 36 % des sondés rencontraient « un peu », voire « beaucoup » de difficultés financières pour « payer certains actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale », tandis que 24 % avouaient un manque de moyens leur permettant de disposer d'une mutuelle santé. La faute à un taux de pauvreté de 14,3 % en 2015, allié à une cruelle méconnaissance des droits.
Rappelons en effet que différentes aides soulagent le budget des foyers les plus précaires. Depuis 2016, la CMU de base a ainsi été remplacée par une protection universelle maladie qui assure une prise en charge minimum à tout un chacun. De plus, la CMU-C offre une couverture complémentaire gratuite, sous condition de ressources. Au 1er avril 2017, un couple sans enfant doit gagner moins de 13 085 € par an en métropole pour y prétendre. Vous êtes au-dessus du plafond ? Tournez-vous vers l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) accessible jusqu'à 17 664 € de ressources annuelles dans notre exemple. Cette allocation vous permet de prendre en charge une partie de votre cotisation de mutuelle et d'échapper aux dépassements d'honoraires.
De façon générale, l'Assurance maladie peut vous octroyer une aide financière ponctuelle en cas de perte de salaire, de retour à domicile après une hospitalisation ou de réinsertion professionnelle après un arrêt de travail. Pour toute information, adressez-vous à son service social au 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel).

Une action sur-mesure

Grâce à ces dispositifs, 5,49 millions de personnes bénéficiaient de la CMU-C en 2016, contre 1,5 million pour l'ACS. Il n'empêche, trop d'usagers délaissent leur santé. Pour y remédier, l'Assurance maladie teste donc depuis 2014 un dispositif spécifique de lutte contre le renoncement aux soins. Déjà expérimentée par une vingtaine de départements, dont le Gard, pionnier en la matière, cette approche a été étendue à vingt-deux nouvelles caisses au 1er avril et sera généralisée à l'ensemble du territoire national d'ici mi-2018.
L'idée : compléter la classique logique du « guichet » impersonnel par un accompagnement sur-mesure des personnes en difficulté. À cette fin, les agents de l'Assurance maladie (CPAM) sont formés pour détecter les soucis de santé des usagers, lors de leurs échanges avec eux, et renforcent leur collaboration avec d'autres acteurs, comme les centres communaux d'action sociale (CCAS), les hôpitaux et autres organismes complémentaires. Une fois le problème repéré, un conseiller prend contact avec le particulier et assure son suivi pour faire un bilan de ses droits aux prestations existantes et l'orienter vers le système de soins adéquat. Il peut s'agir de l'aider à trouver un gynécologue conventionné, à prendre un rendez-vous chez le dentiste ou encore à effectuer les démarches nécessaires pour résilier une mutuelle et bénéficier de la CMU-C.

Des frais, toujours des frais

Le coût de certains soins reste prohibitif. En voici quelques exemples :
- l'optique : entre 2006 et 2014, les dépenses d'optique ont augmenté de 59 %, d'après le premier rapport de l'Observatoire des prix et de la prise en charge en optique médicale, paru fin mars. Il faut compter 434 € en moyenne pour une paire de lunettes.
- les soins dentaires : la pose d'une couronne céramo-métallique est facturée entre 327 et 686 € en région, selon un rapport de la Cour des comptes de septembre 2016. Pour en finir avec cette loterie, de nouveaux tarifs entreront en vigueur au 1er janvier 2018 avec, entre autres, un plafonnement des prix des couronnes à 550 € (et 510 € en 2020).
- les maladies graves : alors que les affections de longue durée donnent en principe droit à une couverture à 100 %, elle ne serait que de 88 % selon l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé.

Julie Polizzi
Article vu 18 fois

Derniers articles

  • Argent & droit, Mercredi 31 Mai 2017

    Pourquoi c'en est fini des radars tronçons ?

    Après le déploiement de 100 radars tronçons entre 2010 et 2015, l'État a décidé de ne pas en installer d'autres.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 17 Mai 2017

    La conduite sans permis verbalisée sans poursuites

    med-f359d38c8d5dcffa0bb30dd78b39885ba9b336ab.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour alléger les audiences des tribunaux, les parlementaires ont trouvé une nouvelle solution : éteindre les poursuites de certains délits, à condition que l'auteur de l'infraction paie directement une amende forfaitaire. C'est le cas depuis...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 16 Mai 2017

    Le renoncement aux soins, un phénomène d'ampleur combattu par la Sécu

    med-e130540771e23d1574489e3b6aa13767cb423c04.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    Après les vacances et les loisirs, c'est le plus souvent la santé qui pâtit d'une situation financière difficile. À tous ces Français qui évitent de voir un médecin pour faire des économies, l'Assurance maladie va bientôt proposer un accompagnement...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 10 Mai 2017

    Fini les numéros fétiches au Loto

    med-8032d8c018c3c50c518792494e69e2dd78d1fc74.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La traditionnelle grille de Loto a subi un petit lifting au mois de mars. Répartition des gains, règles du jeu et tarifs de participation ont été modifiés. Tour d'horizon.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 9 Mai 2017

    Les enfants, la nouvelle cible marketing des banques

    med-2742809af3fb6f6d3d472a2ed10bf8060180be1e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Comptes épargnes, cartes de paiement prépayées, packs spécial étudiant, les établissements bancaires multiplient les offres destinées aux adolescents, voire aux jeunes enfants. Tour d'horizon des produits du marché et de leur utilisation raisonnée.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 9 Mai 2017

    Le taux de pauvreté se stabilise

    med-59ef9f7109263558b91239af52eae04e415178c6.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Qui dit fin de mandat, dit heure du bilan ! On a pioché quelques chiffres notables parmi le large panorama dressé par le ministère des Affaires sociales en matière de lutte contre la précarité.Après une hausse continue depuis 2008, le taux de...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 3 Mai 2017

    Accidents de la vie, un risque sous-estimé

    med-296d177f18e6697fe32413cf9d625fe92c9265ed.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que onze millions de personnes sont chaque année victimes des accidents de la vie courante, peu de familles disposent d'une assurance adéquate.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 2 Mai 2017

    Un prêt pour un arbre

    med-c376c7ab8fda17b514dd9be8cf2f89f7e8af94a1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Depuis que les marchés financiers adoptent la « green attitude », diverses opérations mêlent investissements et écologie. L'initiative de Domofinance en fait partie.Cet organisme de crédit spécialiste du financement des travaux de rénovation...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 26 Avril 2017

    Le chèque énergie sous-utilisé par les ménages

    med-b144e94281016092062f89e749ce6d7818b4f82a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Après presque un an d'expérimentation, le chèque énergie censé permettre aux familles d'alléger leurs factures de chauffage reste sous-employé par les bénéficiaires.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 25 Avril 2017

    Location de voiture : la garantie de rouler en paix

    med-e3a9aa2ec11914b24368c63cb7f634cbbd801db2.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Que ce soit pour les vacances, un déménagement ou un déplacement occasionnel, tout un chacun a déjà eu à louer un véhicule. Mais êtes-vous bien protégé en cas de pépin sur la route ? On fait le point sur votre couverture d'assurance en la matière.

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser