Cinema |  Television |  Hippisme |  Horoscope |  Magazine | 

Magazine

ARGENT & DROIT

Le renoncement aux soins, un phénomène d'ampleur combattu par la Sécu

med-e130540771e23d1574489e3b6aa13767cb423c04.jpeg
©iStock / Citypresse

Après les vacances et les loisirs, c'est le plus souvent la santé qui pâtit d'une situation financière difficile. À tous ces Français qui évitent de voir un médecin pour faire des économies, l'Assurance maladie va bientôt proposer un accompagnement sur-mesure.

med-eff5fa1de796cb0a5c021ce0287663c0499c2d82.jpeg
©iStock / Citypresse

Retarder au maximum un rendez-vous chez le médecin pour attendre d'avoir sa paie, ça arrive bien plus souvent qu'on ne le pense. Pire, certains laissent traîner une rage de dents ou des maladies pendant des semaines, voire des mois, faute de pouvoir payer la facture !

med-574558a740b0c4488995fe4e274254090908cf1f.jpeg
©iStock / Citypresse

Des aides à disposition

Plus d'un quart des assurés renonceraient à se soigner en raison, essentiellement, d'un reste à charge trop élevé, d'après une récente étude menée dans dix-huit départements par l'Observatoire des non-recours aux droits et aux services (Odenore). Déjà, en 2016, le baromètre du Secours populaire indiquait que 36 % des sondés rencontraient « un peu », voire « beaucoup » de difficultés financières pour « payer certains actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale », tandis que 24 % avouaient un manque de moyens leur permettant de disposer d'une mutuelle santé. La faute à un taux de pauvreté de 14,3 % en 2015, allié à une cruelle méconnaissance des droits.
Rappelons en effet que différentes aides soulagent le budget des foyers les plus précaires. Depuis 2016, la CMU de base a ainsi été remplacée par une protection universelle maladie qui assure une prise en charge minimum à tout un chacun. De plus, la CMU-C offre une couverture complémentaire gratuite, sous condition de ressources. Au 1er avril 2017, un couple sans enfant doit gagner moins de 13 085 € par an en métropole pour y prétendre. Vous êtes au-dessus du plafond ? Tournez-vous vers l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) accessible jusqu'à 17 664 € de ressources annuelles dans notre exemple. Cette allocation vous permet de prendre en charge une partie de votre cotisation de mutuelle et d'échapper aux dépassements d'honoraires.
De façon générale, l'Assurance maladie peut vous octroyer une aide financière ponctuelle en cas de perte de salaire, de retour à domicile après une hospitalisation ou de réinsertion professionnelle après un arrêt de travail. Pour toute information, adressez-vous à son service social au 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel).

Une action sur-mesure

Grâce à ces dispositifs, 5,49 millions de personnes bénéficiaient de la CMU-C en 2016, contre 1,5 million pour l'ACS. Il n'empêche, trop d'usagers délaissent leur santé. Pour y remédier, l'Assurance maladie teste donc depuis 2014 un dispositif spécifique de lutte contre le renoncement aux soins. Déjà expérimentée par une vingtaine de départements, dont le Gard, pionnier en la matière, cette approche a été étendue à vingt-deux nouvelles caisses au 1er avril et sera généralisée à l'ensemble du territoire national d'ici mi-2018.
L'idée : compléter la classique logique du « guichet » impersonnel par un accompagnement sur-mesure des personnes en difficulté. À cette fin, les agents de l'Assurance maladie (CPAM) sont formés pour détecter les soucis de santé des usagers, lors de leurs échanges avec eux, et renforcent leur collaboration avec d'autres acteurs, comme les centres communaux d'action sociale (CCAS), les hôpitaux et autres organismes complémentaires. Une fois le problème repéré, un conseiller prend contact avec le particulier et assure son suivi pour faire un bilan de ses droits aux prestations existantes et l'orienter vers le système de soins adéquat. Il peut s'agir de l'aider à trouver un gynécologue conventionné, à prendre un rendez-vous chez le dentiste ou encore à effectuer les démarches nécessaires pour résilier une mutuelle et bénéficier de la CMU-C.

Des frais, toujours des frais

Le coût de certains soins reste prohibitif. En voici quelques exemples :
- l'optique : entre 2006 et 2014, les dépenses d'optique ont augmenté de 59 %, d'après le premier rapport de l'Observatoire des prix et de la prise en charge en optique médicale, paru fin mars. Il faut compter 434 € en moyenne pour une paire de lunettes.
- les soins dentaires : la pose d'une couronne céramo-métallique est facturée entre 327 et 686 € en région, selon un rapport de la Cour des comptes de septembre 2016. Pour en finir avec cette loterie, de nouveaux tarifs entreront en vigueur au 1er janvier 2018 avec, entre autres, un plafonnement des prix des couronnes à 550 € (et 510 € en 2020).
- les maladies graves : alors que les affections de longue durée donnent en principe droit à une couverture à 100 %, elle ne serait que de 88 % selon l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé.

Julie Polizzi
Article vu 42 fois

Derniers articles

  • Argent & droit, Mercredi 13 Décembre 2017

    Un meilleur encadrement des avis en ligne

    med-2a2000a05778cc2584fdcd51de4a80be74ab3f7d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Avant d'opter pour un produit, la plupart des internautes consultent les commentaires laissés par d'autres acheteurs. Quelque 87 % d'entre eux estiment d'ailleurs que les informations publiées par les consommateurs pèsent sur leur décision finale...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 12 Décembre 2017

    Vol ou perte de votre carte bancaire, faites valoir vos droits

    med-df46903a6a1d3bd3f11b14844418857377e4428d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Un instant d'inattention suffit pour égarer sa carte bleue. Et c'est vite la panique ! Qui contacter ? Quelle procédure suivre ? Comment peut-on être remboursé en cas d'utilisation frauduleuse ? Petite mise au point à travers un jeu de questions-réponses.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 6 Décembre 2017

    Le prêt sur gage, l'alternative à la banque

    med-7e417a1bd6aec226d48abaa124711b35a7e90a04.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez besoin de cash de toute urgence et ne souhaitez pas passer par le système bancaire classique ? D'autres dispositifs vous permettent d'obtenir les fonds désirés.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 5 Décembre 2017

    Tiers payant, un dispositif en faveur des patients précaires

    med-aac8cd6ca236c6c03c35a89aa1771a69d44a5f9b.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si 11 millions de personnes sont déjà dispensées d'avancer leurs frais médicaux avant d'être remboursées, le tiers payant aurait dû être généralisé au 1er décembre. Alors que l'État a décidé de reporter la réforme, on fait le point sur la mise...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 5 Décembre 2017

    Difficultés bancaires, la double peine

    med-1e75e0e30ec03a5842aed4f141c587b6c23ce081.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que les frais de gestion courante facturés par les banques traditionnelles ont déjà de quoi faire bondir plus d'un client, une récente enquête de 60 millions de consommateurs et de l'Union nationale des associations familiales révèle que...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 29 Novembre 2017

    La nouvelle offre d'Orange Bank frappe fort

    med-fbd60ad5e11d918378d30cf0907df8ff251c3a76.jpeg
    ©Orange bank
    Les offres bancaires alternatives aux géants traditionnels se multiplient ces derniers mois. Nouvel exemple avec Orange Bank et sa formule presque entièrement gratuite.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 28 Novembre 2017

    Quand les parents doivent serrer la ceinture de papa Noël

    med-4a7219e8dfa5e23b4fe037072de2b76118b6a1ac.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Entre une flopée de cadeaux à faire et un fastueux dîner à organiser, les fêtes de fin d'année coûtent cher ! Tout en préservant cette tradition séculaire, les ménages multiplient les bons plans pour limiter la facture. Tour d'horizon.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 21 Novembre 2017

    Quand les créanciers s'attaquent à votre compte bancaire

    med-99bd7c6501d9eef820985e58646f59ac4ac301fb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous avez des dettes ? Attention, si vous n'êtes pas prompt à les régler, elles pourraient bien être directement prélevées sur votre compte en banque ! Qu'il s'agisse d'impôts, de loyers ou de factures d'hôpital impayés, plusieurs procédures...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Vendredi 17 Novembre 2017

    Du bitcoin à l'Etherum, faut-il avoir peur des cryptomonnaies ?

    med-d941a9470e1842d7d2bd18445a25c0dc1f6e6692.jpeg
    ©iStock
    Le monde incertain des cryptomonnaies, comme le bitcoin, est en pleine ébullition. Les courbes s'affolent pour atteindre des niveaux inédits, mais les cours sont volatiles et les dangers nombreux. Éclaircissements.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 15 Novembre 2017

    La négociation, un savoir-faire qui s'apprend

    med-8eb5fd63455b116d40bcd1425c8cbc4d370d9f25.jpeg
    ©Editions Eyrolles
    Le marchandage est au cœur de bon nombre de nos échanges du quotidien. Mais pour parvenir à obtenir un crédit immobilier à un taux plus avantageux, une augmentation de salaire ou encore une option supplémentaire dans le cadre d'un séjour touristique,...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser