Cinema |  Television |  Hippisme |  Horoscope |  Magazine | 

Magazine

ARGENT & DROIT

À la Une

Derniers articles

  • Argent & droit, Mercredi 17 Mai 2017

    La conduite sans permis verbalisée sans poursuites

    med-f359d38c8d5dcffa0bb30dd78b39885ba9b336ab.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour alléger les audiences des tribunaux, les parlementaires ont trouvé une nouvelle solution : éteindre les poursuites de certains délits, à condition que l'auteur de l'infraction paie directement une amende forfaitaire. C'est le cas depuis...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 10 Mai 2017

    Fini les numéros fétiches au Loto

    med-8032d8c018c3c50c518792494e69e2dd78d1fc74.jpeg
    ©iStock / City Presse
    La traditionnelle grille de Loto a subi un petit lifting au mois de mars. Répartition des gains, règles du jeu et tarifs de participation ont été modifiés. Tour d'horizon.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 9 Mai 2017

    Le taux de pauvreté se stabilise

    med-59ef9f7109263558b91239af52eae04e415178c6.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Qui dit fin de mandat, dit heure du bilan ! On a pioché quelques chiffres notables parmi le large panorama dressé par le ministère des Affaires sociales en matière de lutte contre la précarité.Après une hausse continue depuis 2008, le taux de...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 3 Mai 2017

    Accidents de la vie, un risque sous-estimé

    med-296d177f18e6697fe32413cf9d625fe92c9265ed.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que onze millions de personnes sont chaque année victimes des accidents de la vie courante, peu de familles disposent d'une assurance adéquate.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 2 Mai 2017

    Un prêt pour un arbre

    med-c376c7ab8fda17b514dd9be8cf2f89f7e8af94a1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Depuis que les marchés financiers adoptent la « green attitude », diverses opérations mêlent investissements et écologie. L'initiative de Domofinance en fait partie.Cet organisme de crédit spécialiste du financement des travaux de rénovation...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 26 Avril 2017

    Le chèque énergie sous-utilisé par les ménages

    med-b144e94281016092062f89e749ce6d7818b4f82a.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Après presque un an d'expérimentation, le chèque énergie censé permettre aux familles d'alléger leurs factures de chauffage reste sous-employé par les bénéficiaires.

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 25 Avril 2017

    Vos droits en un clin d'œil

    med-0335bf12de53024ecf6e9024ee23b9eaefb68d04.jpeg
    ©DR
    L'heure est au tout internet ! Pour le pire – pour ceux qui n'y ont pas accès – comme pour le meilleur, la politique de numérisation des démarches et informations administratives se poursuit à un rythme effréné. Dernières preuves en date, deux...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 19 Avril 2017

    L'année lombarde, une faille dans votre crédit

    med-ee5b5947f42adbf3319edbe48e5a7e1331e10a27.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    À l'insu de tous, certaines banques utilisent depuis longtemps l'année lombarde pour calculer les intérêts d'emprunts immobiliers. Une pratique dont la dénonciation peut vous rapporter gros…

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mardi 18 Avril 2017

    Le dépannage plus transparent

    med-caafede54e6aef04b5c9ee66e755c2dbaf92e2aa.jpeg
    ©iStock / Citypresse
    Qui n'a pas déjà bondi face à la facture du serrurier venu en urgence pour vous permettre de rentrer chez vous ? C'est pour cela que la loi Hamon du 17 mars 2014 a renforcé les obligations d'informations des professionnels. Cette législation...

    Lire l'article

  • Argent & droit, Mercredi 12 Avril 2017

    Les offres bancaires à bas coût envahissent le marché

    med-08b9d838905ec97a2fd6e9451085132a3a64d5d2.jpeg
    ©Carrefour Banque
    Face aux frais excessifs des banques traditionnelles, de nouvelles offres à bas prix proposent de limiter les services bancaires à l'essentiel. Passage en revue de ces gestions low-cost.

    Lire l'article

Dernières brèves

  • 03/05/2017
    thu-ee463b5112819f30815275d024b39652891de884.jpeg
    ©DR
    Après le covoiturage, voici le covoyage ! L'idée : faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite et notamment des retraités, en leur permettant d'embarquer avec un accompagnateur valide volontaire qui réalise ainsi des économies sur son trajet. Quant à la mise en relation, c'est ici la plateforme Faciligo.fr qui joue les intermédiaires.
  • 02/05/2017
    thu-b289214363a09311eb7677b97cc37f535c3df51b.jpeg
    ©DR
    Quelque 1 060 Maisons de services au public étaient ouvertes sur tout le territoire au 1er janvier. Ces structures visent à accompagner les usagers dans leurs démarches de la vie quotidienne : prestations sociales, emploi, insertion, retraite, énergie, prévention santé, mobilité, etc.
  • 11/04/2017
    thu-de55513dee87ead0c402c636b539eebb2021168b.jpeg
    ©Conseil supérieur du notariat
    À l'heure où les plateformes web proposant des services juridiques payants se multiplient, le Conseil supérieur du notariat contre-attaque en lançant son propre site d'informations gratuit : Notaviz.notaires.fr.
    Ce nouveau portail entend répondre à toutes les questions pratiques que se posent les internautes sur des thématiques telles que l'achat immobilier, le divorce, l'entrepreneuriat, l'optimisation de patrimoine ou encore la succession. Chaque catégorie donne accès à des questionnaires interactifs, des vidéos pédagogiques ou encore des simulateurs de frais. Le site propose, en outre, des services innovants comme « BailMyself », qui permet de rédiger un bail sous seing privé directement en ligne, ou « Mon notaire-Ma succession », pour déterminer qui sont vos héritiers et anticiper les droits de succession.
  • 21/02/2017
    thu-23b1006d19b863f9d19d058586f5fa7d9897f615.jpeg
    ©istock / City Presse
    Les Caisses d'allocations familiales organisent depuis 2014 les « rendez-vous des droits » afin d'informer les ménages sur les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Alors que près de 258 000 entretiens ont eu lieu en 2016, une enquête de la CAF nationale réalisée auprès de 5 000 allocataires révèle que 50 % des bénéficiaires ont obtenu de nouvelles prestations financières grâce à ces rendez-vous.
  • 07/02/2017
    thu-cbbc7d2b520a0126c720ad8fe40208ac98207ab1.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Depuis le 1er janvier 2016, chaque société doit proposer une complémentaire santé collective à ses salariés. Or, un an après, toutes ne sont pas rentrées dans le rang.
    C'est une étude présentée au mois de décembre par Harmonie mutuelle, partenaire santé des entreprises, qui dresse un bilan en demi-teinte de la généralisation des protections de groupe. D'après cet organisme privé, « 20 % des sociétés ne se sont pas encore conformées à la réglementation ». Et de montrer du doigt les TPE et PME de moins de vingt salariés, pour lesquelles « la réforme est complexe, coûteuse et non prioritaire au regard d'autres contraintes ». Mais comme la loi ne prévoit aucune sanction particulière en cas de non-respect de cette obligation, c'est aux salariés de faire valoir leurs droits en se tournant vers le conseil des prud'hommes.
  • 27/01/2017
    thu-44a53fa49e0f22980c458da903048d92551482f2.jpeg
    Pour attirer les entreprises, certains territoires se livrent une bataille sans merci à coup de cadeaux fiscaux. Pour dénoncer cette « dangereuse course à la concurrence fiscale », l'ONG Oxfam a publié la liste des quinze « pires paradis fiscaux ». Sans surprise, on y retrouve les Bermudes en tête de peloton mais aussi ces quatre États européens que sont les Pays-Bas, le Luxembourg, Chypre et l'Irlande. Ce dernier ne fait notamment payer que « 0,005 % d'impôts » à Apple.
  • 20/01/2017
    thu-0feb33be0f3f7a717f3af20ee098d9efa2c8e7cb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors que la plupart des internautes consultent les avis des consommateurs pour acheter des produits ou services sur la Toile, la fiabilité de ces derniers est plus que douteuse. Pour limiter les abus, la loi pour une République numérique du 7 octobre contraint désormais les plateformes internet à préciser si les avis publiés dans leur espace ont été au préalable contrôlés et dans ce cas de quelle façon.
  • 01/11/2016
    thu-e0137dcf6e314ed9195cb2c634f192d1f68e9fb5.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Défaut d'information, prélèvements de frais indus, perte en capital sur un placement supposé garanti, erreur dans la passation d'un ordre, difficulté à récupérer votre mise… Une kyrielle de litiges peut un jour ou l'autre vous opposer à votre conseiller financier. Or, à défaut d'accord malgré plusieurs échanges avec le service client du professionnel, le seul recours était auparavant de se tourner vers les tribunaux. Ce n'est plus le cas !
    Depuis le 1er janvier 2016, tout particulier en conflit avec un professionnel doit pouvoir s'adresser gratuitement à un médiateur de la consommation répondant aux critères établis par la commission chargée de leur contrôle. Conformément à la loi, l'Autorité des marchés financiers (AMF), gendarme du secteur, a donc à son tour mis en place son médiateur. Contactez-le via le site www.amf-france.org.
  • 11/10/2016
    thu-06c132635c2e385f956730fb07bbde2443dbf415.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous pensez que votre matériel hi-fi, photo et vidéo est la première cible des cambrioleurs ? Eh bien non ! D'après une récente étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, ce sont les bijoux qui sont les premiers à être dérobés. Au point qu'ils représentent 54 % des vols commis entre 2013 et 2015, contre 31 % pour la hi-fi et 29 % pour le matériel informatique. Lorsque vous partez en vacances, mieux vaut donc éviter de ranger vos joyaux dans votre chambre et opter plutôt pour des cachettes atypiques dans la cuisine, le garage, la chambre des enfants ou le grenier.

    À noter : Autant oublier tout de suite la cache dans l'abri de jardin dans la mesure où la plupart des assureurs ne remboursent pas les objets dérobés à l'extérieur de la maison.
  • 24/09/2016
    thu-bf6362c1b37e621b4ffdffc3d0e46be6d8ac1c6d.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Alors qu'on entend souvent parler de déremboursement des médicaments et de hausse du prix de la consultation, le gouvernement l'assure : le reste à charge pour les patients a diminué. Les Français ont ainsi réglé 8,5 % des dépenses de santé en 2014, contre 9,1 % en 2011 et ce, grâce notamment à l'augmentation de la prise en charge par la Sécurité sociale. De même, les dépassements d'honoraires des médecins sont passés de 56 % à 53 %.

Articles les plus consultés